Voila la partie tchat de blogdecul.org
Ici nous sélectionnons automatiquement pour vous la room la plus recherchée et la plus coquine de Chaturbate.


Pour les personnes qui n'en ont jamais entendu parlé, c'est un site de tchat avec webcam simple et efficace (vous pouvez mattez et chatter sans limite de temps)
Bien sur il est possible d'acheter des "tokens", ce sont des sortes de pourboires qui font très plaisir et qui aident beaucoup à motiver la coquine (ou le coquin) à faire ce que vous lui demandez ... et ... croyez-moi ils sont très chauds ici ... éclatez-vous bien ! Il y a vraiment de quoi passer de très bons moments !

Devant la télévision c’est la guerre mais c’est bien connu.

En fait le gars veut regarder son match de tennis alors que cette bombasse ne rêve que d’une chose c’est de sucer sa bite.

Pour avoir la paix et pouvoir bien regarder le match le type lui donne sa teub et la petite garce lui fait une turlutte de première classe.

La salope s’applique pour bien perturbée le gars mais il tente de rester concentré.

A force de se faire sucer le lascar ne tient plus alors il tripote la foufoune de cette chiennasse et remarque qu’elle mouille comme une salope.

C’est en position de levrette que la bombe sexuelle se fait culbuter devant la télévision et du coup le type peut regarder son match en même temps.

Comme la pétasse en chaleur est chaude bouillante elle ne jouit pas de suite alors le mâle en rut fait des pauses pour la doigter sauvagement.

Je suis Isabelle, une normande très mignonne avec mes fossettes, mes grands yeux noisettes et mes lèvres fines toujours prêtes à rire.

Je suis d’ailleurs tellement attirante du haut de mes 22 ans et de mes 1m69 que je jongle entre les rencards et, là justement, j’attends un mec.

Tiens, ça sonne ! Ce doit être Gabriel, ce beau déménageur avec des pectoraux impressionnants et au regard perçant, que j’ai rencontré en boîte de nuit la nuit dernière.

Pour l’occasion, j’ai enfilé une nuisette en soie blanche, des bas tenus par un porte-jarretelles noir et des escarpins, pour donner le ton à cette soirée.

Je pense qu’on ne va pas passer la soirée à discuter mais à faire des choses bien plus croustillantes !

Quand je lui ouvre la porte dans ma tenue sexy, je reste interloquée, il n’est pas seul ! Le cochon, il a ramené un pote.

Ce n’était pas prévu au programme, mais bon tant pis, plus on est de fous plus on rit.

Ils sont maintenant tous les deux dans mon salon, Gabriel est un brun au charme portugais, et son complice un grand blond. Ils n’ont d’yeux que pour mon décolleté et mes cuisses. Je suis mal à l’aise mais ils me sourient et me demandent si je veux qu’ils partent. Non, surtout pas, restez.

Nous voilà tous les trois dans ma chambre.

Paul, c’est comme ça que s’appelle mon invité surprise, se met à caresser ma nuque puis sa main douce descend le long de mon dos avant de pétrir mes fesses charnues.

Quand il tombe sur mon string, il s’empresse de me le retirer. Gabriel, lui, s’est assis sur mon lit pour nous regarder.

Je suis décidée à m’éclater maintenant que je suis à l’aise, après tout je suis chez moi.

Sucer, voilà ce que j’ai envie de faire, sentir son gland palpiter entre mes lèvres.

Il me laisse tout loisir de téter son membre et j’ai très envie d’écarter les cuisses pour me faire pénétrer.

Paul nous regarde toujours alors je me fais audacieuse et je vais vers lui pour lui réserver le même sort qu’à Gabriel. N’en pouvant plus et hors d’haleine, je m’étends sur le lit et je retire ma nuisette.

Mes tétons sont dressés et je coule de plaisir.

Me voilà encerclée par ces deux hommes qui ne sont que douceur. Leurs doigts ne sont que caresses et leurs lèvres m’embrassent avec passion.

Je ne peux m’empêcher de gémir quand l’un me pénètre l’entrecuisse de façon brutale tandis que l’autre se fraie un passage en force entre les fesses.

Là je hurle à n’en plus finir.

Trop tard, un orgasme fulgurant m’étreint !

En vacances en Espagne ces deux joyeux lurons comptent passer de bons moments de cul.

Il suffit qu’ils fassent une promenade dans les bois pour rencontrer des cochonnes qui sont toujours prêtent pour une bonne partie de jambes en l’air.

Le beau gosse se fait suivre par son pote qui le filme et il va à la rencontre d’une belle gonzesse qui l’attend avec les cuisses écartées.

Sans perdre de temps il lui titille son clitoris et lui fait un cunnilingus.

A genoux devant le lascar la chiennasse lui fait une fellation et l’érection ne se fait pas attendre.

Mais la pétasse en chaleur en veut plus alors elle tend sa chatte et le type n’a plus qu’à glisser sa teub en elle pour lui offrir un superbe coït.

Le fait de baiser en plein air excite encore plus ce chaud duo surtout que le cadre est idyllique alors la jouissance sera au rendez-vous.

J’ai décidé de tromper mon mari en m’offrant un toy-boy, vous savez, ces jeunes mecs à la recherche d’une cougar qui se font ensuite jeter comme un mouchoir en papier par leur utilisatrice quand ils ont servi une unique fois !

Cette idée géniale m’est venue un jour dans la rue alors que j’ai croisé une de mes amies au bras d’un jeune mec très mignon. Je me suis dit que c’était mon tour de prendre du bon temps !

J’ai dragué un vendeur de fringues et je dois dire que ça a fonctionné comme sur des roulettes. Je ne sais pas si c’est mon chemisier transparent qui l’a charmé, si c’est ma mini-jupe ras les fesses ou ma bouche en cœur, toujours est-il qu’il m’a dit oui quand je l’ai invité à me rejoindre le soir même dans un bistrot à la mode. Notre différence d’âge n’a pas semblé l’importuner, j’ai 41 ans.

Pas du tout empotée avec les hommes quand il s’agit de leur dire à quel point j’aime le sexe, je suis entrée dans le vif du sujet. Une fois que nos boissons ont été choisies, je lui ai avoué que je souhaitais coucher avec lui, là, maintenant !

Il m’a prise au mot. Tout en me tenant fermement par la main, il s’est frayé un chemin parmi les consommateurs debout pour que nous allions aux toilettes tous les deux. Coup de chance, elles étaient libres ! Il m’a alors plaquée contre la porte fermée à clé et a posé sa bouche contre la mienne. Quel baiser époustouflant !

Tout en tournant sa langue dans ma bouche il a ouvert sa braguette et sorti son sexe rigide.

C’est d’un ton autoritaire qu’il m’a dit : « Suce, salope ! ». J’adore recevoir des ordres, comment a-t-il deviné ? J’ai alors léché sa queue avant de me relever pour lui tourner le dos et lui offrir une vue parfaite sur mon cul. Il a poussé mon string et, sans même hésiter, m’a enculée ! Autant dire que ce plan cul commençait sur les chapeaux de roues !

Mais pas de chance, quelqu’un s’est mis à tambouriner à la porte nous sommant d’ouvrir. Ma conquête m’a alors aboyé : « Ouvre, petite pute et invite-le à nous rejoindre ! ».

J’ai paniqué et je suis restée immobilisée.

C’est donc lui qui a ouvert et invité cet étranger à nous rejoindre. On était serré. Ce nouvel arrivant, à peine plus vieux que mon vendeur de 24 ans, lui a dit que j’étais une libertine cherchant l’orgasme. L’autre a capté le message et m’a planté son dard dans la gorge, tandis que mon flirt sondait mes fesses à tout-va.

C’était incroyable, j’étais devenue une femme facile aux yeux de ces deux minets.

Je n’ai pas fait ma mijaurée et j’avoue que me faire pénétrer par l’un puis par l’autre ça été une expérience inouïe et éreintante.

De passage dans un quartier où le mec connait une copine il va lui rendre visite et va se faire accueillir chaleureusement.

La chaude brunette est une sacrée salope qui n’aime pas perdre de temps lorsqu’elle a envie de tirer un coup.

La brunette propose d’entrée de jeu de rentrer chez elle pour qu’ils passent un moment sexuel ensemble.

Le gars est surpris et refuse dans un premier temps mais c’est la bombasse qui va le baratiner pour lui faire sa fête et à force le lascar choppe même la gaule.

En plein air dans la cours de sa villa la salope taille une pipe au mec qui n’en peut plus.

Il pensait que cette turlutte allait le calmer mais la pétasse en chaleur s’applique tellement bien qu’il en veut encore plus ! Surtout que la coloc se ramène pour immortaliser ce moment !

Pour être plus à l’aise la coquine l’emmène au lit et là elle lui fait une gorge profonde.

Pour faire jouir cette bonasse le gars insère sa teub dans sa foufoune et l’envoie au septième ciel.

Pimenter un peu sa vie sexuelle c’est important et moi, plutôt que de tromper mon homme avec un mec de passage tout ça pour faire un pied de nez à la routine, j’ai décidé de l’inclure dans mon délire. Je l’ai donc invité à me rejoindre en forêt pour un pique-nique, soit-disant, improvisé !

Pierre a mordu à l’hameçon, il a trouvé mon idée géniale. Lui qui adore sortir de la ville pour prendre un bon bol d’air, il m’a fait part de ses disponibilités dans la journée pour casser la croûte hors de Paris.

Plutôt que de remplir la glacière de trop de victuailles, j’ai préparé deux sandwiches et rangé une bouteille de vin blanc dedans et c’est tout, ou presque. Comme ça, j’ai réussi à caser mon gode, du gel lubrifiant et un jeu de société coquin que m’avait offert un ex.

Pierre me rejoint à l’heure convenue et je suis prête à lui en faire voir de toutes les couleurs. C’est entre de grands arbres que j’ai décidé de sortir le grand jeu alors je lui sers un verre et, hop, une des bretelles de ma jolie robe fendue, puis l’autre, glissent sur mes épaules nues pas mégarde. Je peux dire que mes gros seins bronzés sont aussi affriolants que ceux d’une icône sexy alors Pierre a vite reposé son verre pour les caresser à deux mains.

Faire l’amour nue avec pour musique de fond le chant des oiseaux ça a toujours été mon fantasme et voilà que je le réalise enfin.

J’ouvre vite la glacière pour mettre du lubrifiant entre mes cuisses, puis j’empoigne mon sextoy et l’enfonce aussi loin que possible en moi.

Là, j’ai senti que mon copain était en train de perdre son sang froid. Comme il est aussi friand que moi de sexe oral, le voilà qui me tend sa verge aussi dure que du bambou. Je m’amuse alors avec ma langue pour le rendre fou et ça marche ! Comme si je léchais une glace, je coince bien son sexe entre mes lèvres tout en pétrissant ses testicules de la main gauche avant de fourrer un doigt entre ses fesses.

Il aime c’est sûr, il bande vraiment !

Pour décupler encore plus son plaisir, je lui offre cette fois une gorge profonde et, là, je sens soudain qu’il va lâcher les vannes. Est-ce que je m’arrête pour calmer le jeu, ou est-ce que je passe à autre chose ? Je décide de penser à moi, alors je me masturbe comme une cochonne. Voyant que je prends un plaisir fou à frotter mon clitoris, Pierre prend le commandement en me pénétrant brusquement.

Soudain c’est le feu d’artifice, il gicle en moi, c’est tiède et réellement bon. On n’a pas joué au jeu de société mais tant pis, l’improvisation ça a du bon !

En emmenant sa petite copine en vacances au soleil le mec sait très bien qu’il va passer de bons moments avec elle.

Pour l’émoustiller un peu plus il lui fait visiter des endroits perdus et tranquille où personne ne vient.

En découvrant ce lieu la brunette comprend très vite qu’elle va passer à la casserole.

Comme ce n’est pas la dernière côté sexe elle ne perd pas de temps pour se mettre à genoux devant le type pour lui faire une fellation magistrale.

Le lascar jubile tellement c’est bon et profite de chaque seconde.

Pour être encore plus tranquille le mec emmène la cochonne dans une crique et là le couple se lâche.

Après une superbe fellation en mode gorge profonde la chiennasse se met à quatre pattes et se fait déboîter son minou par la tige bien dure de son partenaire de sexe.

La jouissance sera commune et excitante à voir.

Je m’appelle Audrey, j’ai 20 ans, de longs cheveux noirs, une bouche gourmande et des yeux bruns très jolis paraît-il. C’est avec Loïc que j’ai perdu mon pucelage le jour de mes 19 ans et c’est encore avec lui que je vais tenter une expérience à trois.

J’avoue que j’en pince pour ce grand blond qui a plus de conquête à son actif que n’importe quel play-boy ! Il est vrai qu’il est beau, charmant et drôle, mais désespérément dragueur et volage !

On s’est donné rendez-vous sur le parking d’une chaîne d’hôtel bon marché, ça n’a rien de romantique mais, au moins, ça a l’avantage d’être dans nos moyens. Etudiants tous les deux, on ne peut pas se payer le Ritz !

Loïc a donné rendez-vous à un mec qui est dans sa cité U et, pour éviter les commérage désobligeants et rester discrets, on a préféré s’éloigner du campus pour ce plan à trois qu’on a planifié depuis longtemps.

Je tremble comme une feuille dans ma petite robe fine que j’ai acheté pour l’occasion et je me sens ridicule car j’ai voulu marquer le coup en ne portant ni string ni soutif. Celui qu’on attendait arrive enfin. J’ai la bouche sèche et je me demande à quelle sauce je vais être mangée. Elégant, brun, et mignon, ce mec me plaît déjà.

Les garçons m’entraînent dans une chambre quelconque où un grand lit trône. Ils me demandent de me mettre à l’aise. Loïc invite Jules à me déshabiller alors, en moins d’une seconde, je me retrouve nue et désemparée.

Soudain un torrent de baisers s’abat sur mes seins. Mes tétons se font téter et je sens des doigts effleurer ma chatte entrouverte.

Quelle douce sensation que d’avoir quatre mains qui se promènent sur ma peau nue, j’en ai la chair de poule. Me voici embarquée dans une initiation chaude durant laquelle mon entrecuisse s’humidifie grâce à deux langues et à quelques doigts.

J’ai très envie de me faire baiser maintenant.

Comme si Loïc lisait dans mes pensées, il enfile son préservatif, imité par son copain, et les voilà qui, sans même se faire sucer me prennent en sandwich. Du coup, sans avoir le temps de dire ouf, me voilà qui me fais prendre en double pénétration. Avoir deux sexes en soi ce devrait être obligatoire pour les femmes, tant c’est le pied !

Je suis aux anges, j’en glousse de plaisir. Accélérez messieurs, hum… Je suis sur le point de jouir.

Ohhh, jamais encore je n’avais eu un orgasme comme ça.. Eux aussi visiblement ne peuvent plus se contenir, du coup dans un même souffle ils sont pris de frénésie et leurs corps en sueur s’agitent tandis que leurs verges me sondent jusqu’à ce que, enfin, ils jouissent !

Merveilleux, inutile d’en dire plus !

Soleil, sexe et chaleur font bon ménage pour une bonne séance de baise.

Le gars prend le soleil sur une chaise longue et une copine très sexy débarque chez lui.

La chaudasse a grave craqué pour ce beau gosse alors elle lui fait son numéro de charme pour l’aguicher un maximum.

La salope lui passe de la crème solaire et là elle profite de l’occasion pour tripoter la bite du lascar afin qu’il comprenne enfin qu’elle veut se faire tringler.

Avec ses gros seins et sa plastique de rêve elle fait de l’effet au type et encore plus lorsqu’elle lui taille une pipe en mode gorge profonde.

Le duo prend du temps pour les préliminaires et c’est trop bon à voir.

Mais quand le lascar lui enfonce sa teub dans sa chatte là c’est l’apothéose.

A chaque coup de bite en elle la pétasse en chaleur fait un bond tellement le gars y va à fond mais ça plaît bien à cette pouffiasse.

Ça vous est déjà arrivé d’être tout excité à l’idée d’un voyage ? Moi, avant même de partir en vacances, c’est toujours mon cas ! Aujourd’hui encore, alors que je m’apprête à prendre le train destination Cannes pour rejoindre une bande de copines, je suis excitée comme une puce.

En ce mois d’août, il fait extrêmement chaud dans le compartiment, heureusement que je ne porte qu’un short et un tee-shirt à bretelles ! Je vois bien que ma tenue est appréciée par le voyageur assis en face de moi, il n’arrête pas de regarder mes jambes effilées et de scruter mes seins.

C’est vrai que je suis plus fraîche et pimpante que sa femme qui, elle, porte une robe informe qui la boudine. Bien contente d’offrir un spectacle au goût de ce quadragénaire, je commence à mouiller ma culotte et, si ça continue, ça va se voir ! Je décide donc de me rendre aux toilettes pour la retirer car elle est déjà gluante de cyprine.

Je me lève et, à ma grande surprise, je suis talonnée par cet inconnu.

Arrivée à la porte des toilettes j’entre et je tourne la tête pour voir s’il me suit toujours comme mon ombre. Oui il est là. Je croise son regard et, d’un large sourire, je l’invite à entrer avec moi dans cet espace confiné.

Je ne suis qu’une allumeuse et j’adore ça. Séduire un homme marié qui fait le double de mon âge, c’est amusant !

A ma grande satisfaction, ce grand brun d’allure banale mais avec un magnifique regard se colle à moi tant c’est petit. Bizarrement nous n’échangeons aucun mot, on se regarde. Soudain on se jette l’un sur l’autre, bouche contre bouche. On a intérêt à se dépêcher de satisfaire nos pulsions sexuelles si on ne veut pas qu’un contrôleur nous surprenne en flagrant délit adultère !

Comme le temps presse, je déboutonne mon short, le fait glisser et je retire ma culotte trempée pour humer son odeur aigre douce. Amusé, il me regarde faire et ouvre sa braguette.

Ni une ni deux, je m’agenouille et j’attrape son sexe qui est, à ma grande joie, épais et long. Ma langue s’attarde sur son gland et je presse en même temps ses couilles douces et pleines.

Cette pipe m’excite à tel point que je me relève pour me pencher face au lavabo tout ça pour qu’il vienne en moi.
Oh que c’est bon de sentir son membre dur dans mon abricot glissant et moite ! Le sentant au bord d’exploser de plaisir, je place ma tête à hauteur de sa queue pour qu’il me barbouille de sa sauce.

Il s’exécute, c’est magnifique !